Ce bref document est conçu pour fournir une réponse à jour à la demande croissante de nombreuses sources d`information en anglais concernant le droit du travail de la République démocratique du Congo. Son aborde diverses questions, y compris l`embauche de travailleurs expatriés, permis de travail, Visa, contrats de travail, licenciement, congé, etc… dans le droit du travail de la République démocratique du Congo [RDC]-dans le cas où un contrat de travail contient une période de probation, les deux parties sont autorisées à résilier leur relation contractuelle pour tout motif valable concernant l`aptitude ou le comportement de l`autre Parti. Toutefois, dans ces situations également, la résiliation est sujette à un préavis de 3 jours [8]. -Tout contrat de travail peut être résilié immédiatement lorsque la faute grave est à la main. L`inconduite grossière fait référence à une situation dans laquelle aucune partie, exerçant tous les soins raisonnables et habituels, ne peut exiger de la partie adverse qu`elle ne rompent pas le contrat. Le code du travail donne une liste non exhaustive d`exemples de faute grave et déclare en outre que toute redondance obligatoire en raison d`une faute grave doit être notifiée dans les 15 jours suivant la découverte des faits constituant la faute grave. Ces taux maximaux concernent les travailleurs étrangers rémunérés ayant un contrat de travail avec une société congolaise. En vue de protéger les employés, le contrat à terme apposé ne peut excéder une période de deux ans, réduite à un an si l`employé est marié et séparé de sa famille, ou lorsqu`il est veuf/veuve ou divorcé et séparé de tout enfant sous sa garde. En outre, un contrat à durée déterminée ne peut être renouvelé qu`une seule fois-sauf en cas de travail saisonnier et d`autres situations à déterminer par décret ministériel-et toute violation des exigences énoncées dans cette section conduit à la conversion immédiate en un Contrat.

Le code du travail stipule que tout contrat de travail peut être assorti d`une période de probation tant que cette période est attestée par écrit et ne dépasse pas une période de 1-6 mois en fonction de la spécialisation de l`employé. La résiliation du contrat de travail par l`employé n`est pas soumise à l`exigence d`un motif valable puisque cette règle vise à protéger les employés contre le licenciement arbitral. D`autre part, les employeurs méritent aussi un certain degré de certitude que leurs employés ne quitteront pas leur emploi d`un jour à l`autre. Par conséquent, les employés doivent également tenir compte d`un délai de préavis de moitié aussi long que celui qu`un employeur aurait dû observer au cas où il aurait mis fin au contrat. Après avoir soumis ce dossier, le travailleur expatrié doit demander une carte de travail expatrié, sur laquelle la Commission nationale de l`embauche des travailleurs expatriés, Commission nationale de l`emploi des Etrangers à Français décidera. Une fois la carte de travail octroyée, le travailleur expatrié peut obtenir un visa de règlement à des fins d`emploi tel que prévu par la réglementation de l`emploi en vigueur. Si elle est accordée, le visa est délivré pour la même durée que la carte de travail. En cas de résiliation du contrat de travail, le salarié expatrié doit être rapatrié ou trouver un autre emploi qui fournirait la preuve de la tenue de la carte professionnelle.